Prendre un bon poulet de Bresse de cinq livres prêt à cuire.
Praidre on bon pole de brasse de sin livre, pré t’a couare.
Le découper en morceaux.
Lo dékopô ai morssé.
Le mettre dans une cocotte avec un bon morceau de beurre.
Lo mettre dé na coukela avoua on bon morssé d’buro.
Saler, poivrer, le faire dorer sur le feu, le tourner.
Salô, pavrô, lo fére dorô su lo foua, remô.
Lorsque les morceaux sont dorés à point,
Tyai leu mourssé cho dorô a pouin,
faire un roux blond avec le jus de cuisson,
fare on ro blon avoua lo zu d’cuichon,
du beurre et une cuillerée à soupe de farine blanche.
de buro pi na keillerô a sopa d’farena blansse.
Bien délayer.
Biai déleille.
Verser la préparation sur les morceaux dans la cocotte.
Varsô la préparachon su leu morssé dé la coukela.
Ajouter à peu près un demi-litre d’eau tiède et faire cuire à feu doux, une bonne heure, jusqu’à ce
Ajoutô a pou pré on demi litro d’édye tieda pi fé couar a foua do, na bena ora, tai ka che
que les morceaux soient assez cuits.
ke lou morssé siazon pro koua.
Un peu avant de servir, ajouter au moins un demi-litre de crème épaisse.
On p’tion avai de charvi, azoutô u muin on demi-litro de krinma épessa.
Laisser bouillir doucement et assez longtemps pour que la crème soit cuite
Lache bodre dossemai pi pro graité pere ke la krinma siaze kouate
et la sauce bien liée.
pi la sassa biai leilla.
Servir chaud avec un bon rouge du Bugey.
Charvi sô avoua on bon rozo du buja.