I                           

La Marion sur le pommier                
La Marion su lou poumi               
Cueillait des pommes,               
Quelive de poumes                   
Cueillait des pommes, deci,               
Quelive de poumes, decha               
Cueillait des pommes, delà,                
Quelive de poumes, dela,               
Cueillait des pommes.                
Quelive de poumes.                   



    II                           

Un boiteux vient à passer               
On boato vin-t-à pachau 
             
Qui la reluquait,                   
Que la reluquauve,                   
Qui la reluquait, deci,                    
Que la reluquauve, decha,               
Qui la reluquait, delà,                   
Que la reluquauve, dela,               
Qui la reluquait.                    
Que la reluquauve.                   



    III                           

Boiteux tu me regardes bien,                
Boato, te que guétië bié,               
Me trouves-tu belle ?                   
Me treuva te brauva                   
Me trouves-tu belle, deci ?                
Me treuva te brauva, decha ?            
Me trouves-tu belle, delà ?               
Me treuva te brauva, dela ?               
Me trouves-tu belle.                    
Me treuva te brauva.                   



    IV

Oui, je voudrai te marier,
Voa, de vedra te mariau,
Veux-tu être ma femme ?
Vu-t-ètre-ma fena ?
Veux-tu être ma femme, deci ?
Vu-t-ètre ma fena, décha ?
Veux-tu être ma femme, delà ?
Vu-t-ètre ma fena, dela ?
Veux-tu être ma femme ?
Vu-t-ètre ma fena ?



    V

Oui, mon ami, je veux bien,
Voa, me n’ami, de vu bin,
Devenir ta femme,
Deveni ta fena,
Devenir ta femme, deci,
Deveni ta fena, décha,
Devenir ta femme, delà,
Deveni ta fena, dela,   
Devenir ta femme.
Deveni ta fena.



    VI

Les pommes de la Marion
Le poume de la Marion
Depuis ce jour grandissent,
Depi cho zhou fourzhon,
Depuis ce jour grandissent, deci,
Depi cho zhou fourzhon decha,
Depuis ce jour grandissent, delà,
Depi cho zhou fourzhon, dela,
Depuis ce jour grandissent.
Depi cho zhou frouzhon.