Le premier octobre 1934, la coopérative voit le jour.
Lo premi octobre mil nou sai traite quatrou la ccopé va lo zor.

Au commencement on compte quatre vingts adhérents, dont soixante de Grièges. Les autres sont de Crottet et de Cormoranche. On ne ramasse pas plus de mille litres de lait par jour, pour débuter.
U kemèssemè on n'a quatre vingt adhérai, soissaite de Greyezo. Leu z'atro de Croute don bin de Kroumaraisse. On ramasse pô mé d'mille litro pe zor, pe kemaiche.

Onze producteurs de Grièges, représentant huit quartiers, forment le premier conseil d’administration.
Onze payjan de Greyezo, reprézètai oue karti, fôrmon lo premi conseil d'administrachon.

Au début, on ne fait que du beurre. Les adhérents récupèrent le petit lait pour élever leurs porcs et leurs poulets. En 1938, on compte 430 adhérents, en s’étendant aux autres communes. On collecte 2 700 000 litres de lait cette année là. En 1942, la beurrerie coopérative devient laiterie coopérative. On va fabriquer du fromage.
U débu on ne fa que de burou. Lou z'édérai reprenon la latia pe elevô ieu caillon, pi ieu polle. Ai mil nou sai traite oue, on a quatrou sai traite adérai, ai s'étaidive al z'atre kemene. On recha dou million sè te sai mil litro de la stai tieu. Ai mil nou sai quaraitre dou, la beûrrerie cooperative devin laiterie cooperative.On va fabrikô de fromazzou.

C’est une coopérative qui va se développer pour aider les producteurs et créer des emplois dans le canton.
Ie na cooperative ke va se develoupô pe adie leu producteur, pi fére de z'aiploi dè lo kaiton.

Toute l’histoire qui vient ensuite, on la connaît.
Tota l'istoire que vin deri, on la conia.