07 février 2007

L’aloueta pi sou ptie avoua lo metre d'on san (L’alouette et ses petits avec le maître d'un champ)

Ne t’attends qu’à toi seul ; c’est un commun proverbe.Ne t’attai ka ta mémo ; ye t’on comun prouverbo. Voici comme Esope le mit en crédit :Vtia kemai ézope lo mi t’ai crédi :Les alouettes font leurs nids dans les blés quand ils sont en herbe,Le z’alouete fai yo ni dai leu blô kai y son t’ai n’arbaC’est-à-dire environ le temps que tout aime et que tout pullule dans le monde,Ye t’a dere a pou pré lo té yon tot’ame pi tion to pelele dai lo mondoMonstres marins au fond de l’onde, tigres dans les forêts, alouettes aux champs.Monstro marin... [Lire la suite]
Posté par Lou Carrou à 20:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 janvier 2007

La Marion su lou poumi (La marion sur le pommier)

    I                            La Marion sur le pommier                La Marion su lou poumi                Cueillait des pommes,                Quelive de poumes                    Cueillait des pommes, deci, ... [Lire la suite]
Posté par Lou Carrou à 19:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 janvier 2007

La San-Martin (La Saint-Martin)

    I                        Voila la Saint Martin qui approche (bis)         V'tia la San Martin qu'approuche (bis)                Notre valet va s'en aller (bis)                Neutron vôle va s'en allô (bis)                   Si nous perdons notre... [Lire la suite]
Posté par Lou Carrou à 19:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 janvier 2007

Lo depiazo du pane (L’effeuillage du maïs)

Tous les ans, on s’installe dans la même grange, pour effeuiller le maïs, Tui leu zè, on s’installe dé la méma graize, pe dépeille lo pane, le vieux tombereau à cheval, ici, en travers. Les vieux objets sont dans tous les coins.  lo vio tomberé à ssevô, tie, ai travé. Le zargaille son dé tui leu coin. Au milieu, un gros tas de boules de maïs, éclairé avec une balladeuse. U mouatai, on grou moué de bolle de pane, alenô avoua na baladeuze.On met les boules une fois effeuillées dans un tombereau.On mette le bolle kè le son dépailla... [Lire la suite]
Posté par Lou Carrou à 18:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 janvier 2007

Lou batazo (Les battages)

Lorsque la moisson est toute rentrée, dans la grange, Què la masson tota raitrô, dè la graize,ou bien sur la meule lorsque l’on manque de place, on songe aux battages.don bin su lou meillar si on maique de place, on sonze u batazo.C’est un moment d’échange de services, moitié travail, moitié fête. Ye ton momai de charvisso, matia travô, matia féta. Il faut du monde pour faire fonctionner le chantier. Il fait chaud, il y a de la poussière. I fô d’mondo pe fé fonctionnô lou saitié. I fa sô, è poseille. On prévient les voisins. En... [Lire la suite]
Posté par Lou Carrou à 18:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 janvier 2007

U marssé a Pon de vala (Au marché à Pont de Veyle)

Au marché à Pont de Veyle, le lundi 08 juin (Saint Médard) mille neuf cent trente six (Année bissextile).U marssé a Pon de Vala, lou londi oue zouin (St Médard) mil neu sai traite si(sazon bissextile).Déjà dans le temps, tous les lundis, c’était marché à Pont de Veyle. Les fermiers, plutôt les fermières de toutes les communes du canton venaient vendre leur marchandise : les poules dans leurs cages à barreaux de bois et de grillage, toutes leurs volailles, les lapins, les pigeons dans leur filoche, les douzaines d’œufs ; Mais encore... [Lire la suite]
Posté par Lou Carrou à 17:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 janvier 2007

La beûrrerie cooperative de Greyezo (La beurrerrie coopérative de Grièges)

Le premier octobre 1934, la coopérative voit le jour.Lo premi octobre mil nou sai traite quatrou la ccopé va lo zor.Au commencement on compte quatre vingts adhérents, dont soixante de Grièges. Les autres sont de Crottet et de Cormoranche. On ne ramasse pas plus de mille litres de lait par jour, pour débuter.U kemèssemè on n'a quatre vingt adhérai, soissaite de Greyezo. Leu z'atro de Croute don bin de Kroumaraisse. On ramasse pô mé d'mille litro pe zor, pe kemaiche.Onze producteurs de Grièges, représentant huit quartiers, forment le... [Lire la suite]
Posté par Lou Carrou à 17:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 janvier 2007

On tie lou caillon (On tue le cochon)

Pendant la période qui va de la Saint Martin (11 novembre), jusqu’à Pâques (début avril) on tue le cochon.Depi la San Martin, tai qu'a Pauque on tie lou caillon.Le jour dit, chez Antoine et Justine, le charcutier arrive dans la cour de la ferme, alors que le soleil n’est pas encore levé. A l’abri du vent, on fait chauffer de l’eau dans une grande chaudière : là dedans on va faire cuire les boudins, tout à l’heure.Lo zor de, vé Toine pi Justine, lo tyo areve dé la cor de la farma, què lo selo ne pô oncor levô. A l'aver du vé, on fa... [Lire la suite]
Posté par Lou Carrou à 17:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 janvier 2007

La graye pi lo r'na (Le corbeau et le renard)

Maître Corbeau, sur un arbre perché, tenait en son bec un fromage.Métre Graye, su n'abro prescha, tenive, tenive è chon bé on fromazou.Maître Renard, par l’odeur alléché, lui tint à peu près ce langage :Métrou R'na, pe lo go alescha, li tin a pour pré cho lingazou :«  Hé ! Bonjour, monsieur du Corbeau. Que vous êtes joli ! Que vous me semblez beau ! Sans mentir, si votre ramage se rapporte à votre plumage, vous êtes le phénix des hôtes de ces bois. »« Eh ! Bonzou monssu la Graye. Que vo me sèblô bravou ! Sè méti, che voutron... [Lire la suite]
Posté par Lou Carrou à 16:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 janvier 2007

La courneilla pi lo rena (Le corbeau et le renard)

Version revue et corrigée par les patoisants Vers les années 1660, à Grièges dans le bois de « Pierre Thorion », Vé mil si sai soixaite, a Greyezo dé lo beu de « Piara Trion », un corbeau se tenait en haut d’un baliveau acacia. na courneilla ére ai io don balivio d’akacha. Le bois de « Pierre Thorion » est situé au bout de la prairie de « Vavre».Lo beu de « Piara Trion » se tin u savon de « Vavro ». Cette prairie de « Vavre » commence au port de By et se termine Cho prô de « Vavro » komèce u paur de Bi, vers les bois d’acacias de... [Lire la suite]
Posté par Lou Carrou à 16:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]