Les scènes de la vie, avec l’entraide, le lien social...
18 janvier 2009

L’istara du d'vaiti de la graita (L'histoire du tablier de grand-mère)

Te souviens-tu du tablier de ta grand-mère ?Te sovin-te du d'vaiti de ta graita ?Le principal usage du tablier de grand-mère était de protéger la robe en dessous, mais en Lo principô uzazo du d'vaiti de ta graita ére de prôtézie la roba ai desso, mé aiplus de cela :ple de saitie :Il servait de gant pour retirer une poêle brûlante du fourneau.Y charve de guai pe retedie na poala brulaita du for.Il était merveilleux pour essuyer les larmes des enfants et, à certaines occasions, pour L'ére mervelio pe essoueye le larme dé zaifai pi, a... [Lire la suite]
Posté par Lou Carrou à 19:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

08 juin 2008

Leu for a pan (Les fours à pain)

Comme on dit que l’on ne peut pas être au four et au moulin, le bléKmè on di kon ne pou pô étre u for pi u melin, lo blôétait transporté au moulin voisin pour obtenir de la farine afin de faire ére traisportô u melin vazin pe obteni de farena pe fére le pain de la famille. Les autres céréales étaient écrasées pour assurerlo pan de la fameliye. Leu zatro gran éran écrazô pe asserô l’alimentation du bétail. Dans les campagnes, la plupart des fermes l’alimaitachon de l’béte. Dé le kaipagne, la plepar de l’farme possédaient un four... [Lire la suite]
Posté par Lou Carrou à 19:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 février 2008

La San Martin : na data impourtaite (La Saint Martin : une date importante)

Voilà la Saint Martin qui approche, comme on le chante dans notre vieille chanson populaire, V'tia la San Martin qu'appreuce, quemai on lo sète dé neutra vielye sèson populére,anonyme, dont personne ne connaît la date d'origine. C'est le jour de l'année où l'on anounyme, don nyon ne counia la data d'orizine. Ye lou zour de l'ainô ion l'onrenouvelle en Bresse, les contrats de baux sur les biens et où l'on procède à la louée desrenouvalle ai Brasse, leu contrat deu bau su lou biai pi on procèdôve a la louô deudomestiques. Le fermier dit... [Lire la suite]
Posté par Lou Carrou à 20:57 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
13 mars 2007

L’ar de fe lo pizé (L’art de faire du pisé)

Le visiteur qui découvre notre canton de Pont de veyle, peut s’il est attentif,Lo vizito ke dékreuve noutron kaiton de Pont d’Vala, pou, se le ataitif, se poser des questions sur la technique de construction se pozô de kestion su la fasson de construirede la plupart des maisons anciennes.de na grai partia del mazons aissienne.Certains diront : « c’est du pisé ! » avec un air détaché et un geste futile de la main,Sartin deron : « Ye de pizé ! » avoua n’ar détacha pi on zaisto fetile de le man,comme si cette caractéristique de notre... [Lire la suite]
Posté par Lou Carrou à 17:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 janvier 2007

Lo depiazo du pane (L’effeuillage du maïs)

Tous les ans, on s’installe dans la même grange, pour effeuiller le maïs, Tui leu zè, on s’installe dé la méma graize, pe dépeille lo pane, le vieux tombereau à cheval, ici, en travers. Les vieux objets sont dans tous les coins.  lo vio tomberé à ssevô, tie, ai travé. Le zargaille son dé tui leu coin. Au milieu, un gros tas de boules de maïs, éclairé avec une balladeuse. U mouatai, on grou moué de bolle de pane, alenô avoua na baladeuze.On met les boules une fois effeuillées dans un tombereau.On mette le bolle kè le son dépailla... [Lire la suite]
Posté par Lou Carrou à 18:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 janvier 2007

Lou batazo (Les battages)

Lorsque la moisson est toute rentrée, dans la grange, Què la masson tota raitrô, dè la graize,ou bien sur la meule lorsque l’on manque de place, on songe aux battages.don bin su lou meillar si on maique de place, on sonze u batazo.C’est un moment d’échange de services, moitié travail, moitié fête. Ye ton momai de charvisso, matia travô, matia féta. Il faut du monde pour faire fonctionner le chantier. Il fait chaud, il y a de la poussière. I fô d’mondo pe fé fonctionnô lou saitié. I fa sô, è poseille. On prévient les voisins. En... [Lire la suite]
Posté par Lou Carrou à 18:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 janvier 2007

U marssé a Pon de vala (Au marché à Pont de Veyle)

Au marché à Pont de Veyle, le lundi 08 juin (Saint Médard) mille neuf cent trente six (Année bissextile).U marssé a Pon de Vala, lou londi oue zouin (St Médard) mil neu sai traite si(sazon bissextile).Déjà dans le temps, tous les lundis, c’était marché à Pont de Veyle. Les fermiers, plutôt les fermières de toutes les communes du canton venaient vendre leur marchandise : les poules dans leurs cages à barreaux de bois et de grillage, toutes leurs volailles, les lapins, les pigeons dans leur filoche, les douzaines d’œufs ; Mais encore... [Lire la suite]
Posté par Lou Carrou à 17:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 janvier 2007

La beûrrerie cooperative de Greyezo (La beurrerrie coopérative de Grièges)

Le premier octobre 1934, la coopérative voit le jour.Lo premi octobre mil nou sai traite quatrou la ccopé va lo zor.Au commencement on compte quatre vingts adhérents, dont soixante de Grièges. Les autres sont de Crottet et de Cormoranche. On ne ramasse pas plus de mille litres de lait par jour, pour débuter.U kemèssemè on n'a quatre vingt adhérai, soissaite de Greyezo. Leu z'atro de Croute don bin de Kroumaraisse. On ramasse pô mé d'mille litro pe zor, pe kemaiche.Onze producteurs de Grièges, représentant huit quartiers, forment le... [Lire la suite]
Posté par Lou Carrou à 17:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 janvier 2007

On tie lou caillon (On tue le cochon)

Pendant la période qui va de la Saint Martin (11 novembre), jusqu’à Pâques (début avril) on tue le cochon.Depi la San Martin, tai qu'a Pauque on tie lou caillon.Le jour dit, chez Antoine et Justine, le charcutier arrive dans la cour de la ferme, alors que le soleil n’est pas encore levé. A l’abri du vent, on fait chauffer de l’eau dans une grande chaudière : là dedans on va faire cuire les boudins, tout à l’heure.Lo zor de, vé Toine pi Justine, lo tyo areve dé la cor de la farma, què lo selo ne pô oncor levô. A l'aver du vé, on fa... [Lire la suite]
Posté par Lou Carrou à 17:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]