Nous souvenant de l’importance de la vigne dans notre canton, dans les années cinquante, étant donné aussi notre proximité avec le mâconnais et le beaujolais, nous regroupons certains dictons et proverbes. Existe-t-il une culture plus délicate que la culture de la vigne ? Existe-t-il culture nécessitant autant de soins, autant de patience, autant d’amour ? Pour le vigneron, la vigne est une maîtresse ! Une maîtresse exigeante, capricieuse, imprévisible… Pas étonnant qu’une telle culture ait donné lieu à une foule de dictons et de proverbes à une époque où, en France tous les paysans, et même beaucoup d’habitants des bourgs, possédaient au moins quelques rangs de vigne et produisaient le vin destiné à leur consommation personnelle… Qu’on en juge plutôt ! Déroulons une année !


-    A la Saint Vincent, le 22 janvier, le vin monte aux sarments, mais s’il gèle, il redescend.
-    A la San Vinssai, lou vinte dou zaivi, lou vin monta é sarmai, mé si zële, y
redéssai.



-    Vin soutiré en février, est toujours bien clarifié.
-    Vin souteria ai fevri, ë tourzou biai clarefia.


-    Taille le jour de la Saint Aubin le 1er mars, pour récolter de gros raisins.
-    Taliye lou zou de la San Aubin lou premi mars, pe récoultô de greu razin.


-    Quand il tonne en avril, vigneron prépare ton baril.
-    Quai y toune ai n’avri, vegneron prépare ton ponchon.


-    Avril froid, pain et vin donne. Avril doux est le pire de tout.
-    Avri fra, pan pi vin baille. Avri do ye lou pi de to.


-    Bourgeons qui poussent en avril, met peu de vin en baril.
-    Bourzon que posson ai n’avri, mete pou de vin ai ponchon.


-    Passé la Saint Urbain le 25 mai, il ne gèle plus ni pain ni vin.
-    Passô la San Urbain lou vinte sin mé, y ne zele pômmé ne pan ne vin.



-    S’il pleut à la Sainte Pétronille le 31 mai, pour sûr, le raisin déguenille.
-    Sé pleu a la Santa Pétronilye lou traite yon mé, seurtain, lou razin dégueneliye.


-    Froid mai, chaud juin, donnent pain et vin.
-    Fra mé, sô zuin, baillon pan pi vin.


-    S’il pleut à la Saint Médard le 08 juin, la vendange diminue d’un quart.
-   
Sé pleu a la San Médard lou oueu zuin, la vaidaize demeneuille d’on quart.


-    Eau de la Saint Jean le 24 juin, ôte le vin et ne donne pas de pain.
-    Edye de la San Zon lou vinte quatro zuin, eute lou vin pi ne baille pô de pon.


-    S’il pleut la veille de la Saint Pierre le 29 juin, la vinée est réduite d’un tiers.
-    Sé pleu la veliye de la San Piarre lou vinte nou zuin, la venô e rêduite d’on tiar.


-    Quand il pleut en août, il pleut miel et bon moût.
-    Què é pleu ai n’ou, e pleu mi pi bon mo.


-    Août mûrit, septembre vendange, en ces deux mois tout bien s’arrange.
-    Ou meri, sëpaibro vaidaize, ai ché deu ma to biai s’arraize.


-    A la Saint Mathieu le 21 septembre, s’il fait beau prépare tes tonneaux.
-    A la San Mathieu lou vinte yon sëptaibro, sé fa bon prëpare teu ponchon.


-    Etoile filante en septembre, tonneaux débordants en novembre.
-    Etale filaite ai  sëptaibro,  ponchon débourdai ai novaibro.


-    Si Saint Gall le 16 octobre coupe de raisin, mauvais signe pour le vin.
-    Si San Gall lou séze ôctobro coupa de razin, mauvé signo pe lou vin.


-    A la Saint Martin le 11 novembre,  le moût passe pour vin.
-    A la San Martin lou onzo novaibro, lou mo passe peu vin.


-    A la Saint Martin, bonhomme bonde ton vin.
-    A la San Martin, bounhoume bonde ton vin.