avec l'aimable autorisation des Productions Alléluia en date du 23 février 2007

Jean FERRAT

Ils quittent un à un le pays
Y k'ton yon a yon lo paï
pour s'en aller gagner leur vie
pe sai n'allô gagnô yo via
loin de la terre où ils sont nés.
lon de la tara yon y son na.
Depuis longtemps ils en rêvaient
Depy graité y z'ai raivôv
de la ville et de ses secrets
d'la vela pi de seu seucré
du formica et du ciné.
du formica pi du ciné.
Les vieux, çà n'était pas original,

Lou vio, ye n 'ére pô ourizinal,

quand ils s'essuyaient, machinal,
kai y s'essouaiôve, massinal,
d'un revers de manches les lèvres.
don revé de mansse le lévre.
Mais ils savaient tous à propos
Mai y savon tui a propô
tuer la caille ou le perdreau
teyô la kaye don bin l'pedrô
et manger la tomme de chèvre.
pi maizie la toma de sievra.

Pourtant que la montagne est belle.
Pretai ke la montagna brava.
Comment peut-on s'imaginer ?
Kemai pouton s'imazenô ?
En voyant un vol d'hirondelle.

Ai Veyai on vôl  d'yrondale.
Que l'automne vient d'arriver.
Ke l'ôtone vin d'arrevô.

Avec leurs mains dessus leurs têtes
Avoua yeu man dessu yeu téte

ils avaient monté des murettes
y z'avai montô de merette
jusqu'au sommet de la colline.
oua tai ku summe de la keuta.
Qu'importe les jours, les années
K'impôrte leu zor, leu sazon
ils avaient tous l'âme bien née
y zavon tui l'ama biai na
noueuse comme un pied de vigne.
noïoz' kemè on (na cepa) pie de vegne.
Les vignes ? Elles courent dans la forêt
Le vegne ? Le koron dé leu boué
le vin ne sera plus tiré
lo vin ne sera ple tedia
c'était une horrible piquette.
yére n'oribla pekette .
Mais il faisait des centenaires
Mé y faze de chaitenere
a ne plus que savoir en faire
a ne pô mé sava kai fére
s'il ne vous tournait pas la tête.
sy ne vo tornô pô la téta.

REFRAIN

Deux chèvres et puis quelques moutons
Deve sievré é pi keuke moton
une année bonne et l'autre non
na sazon  bena pi l'atre nô
et sans vacances et sans sorties.
pi sai vakaisse, pi sai sortia.
Les filles veulent aller au bal
Le felye volon allô u bal
il n'y a rien de plus normal

y n'y a rai de ple normô
que de vouloir vivre sa vie.
ke de vola vivro sa via.
Leurs vies ? Ils seront flics ou fonctionnaires
Yo via ? Y sezon flic don fonctionére
de quoi attendre sans s'en faire
de ka attaidre sai sè fére
que l'heure de la retraite sonne.
ke l'ora d'la retréta soune.
Il faut savoir ce que l'on aime
Y fô sava ka ke l'on ame
et rentrer dans son HLM
pi raitrô dé son assailaime
manger du poulet aux hormones.
maige de pole a l'zormône.