Le temps du deux janvier, présage celui de septembre.
Lou tin du dou zhèvi, prejhazhe cho de septèbre.

Le quinze janvier clair, bonne année.

Lou tyinje zhèvi lya, bun’éno.

Mois de Janvier sans gelées, n’annonce pas une bonne année.
Ma de zhevi sè zhelô, n’anonche pô na buna ènô.

Quand il tonne en Janvier, il tonne tous les mois de l’année.
Tyè é tonne è zhevi, é tonne toui lé ma de l’ènô.

A la saint Vincent, l’hiver reprend ou se casse les dents.
A la sè Vincè, l’heva reprè u che cache le dé.

Il n’est pas de février si méchant, qui ne donne huit jours de beau temps.
É na pô de fuvri che môvé. que ne balye voue zhou de bon tin.

En février, lune embrouillée, pour le lendemain, pluie assurée.
E fuvri, luna èbroulya, pe lou lèdeman plonzhe asurya.

Si à la Chandeleur le soleil luit, c’est que l’hiver est fini.

Che a la Sèdélo lou chelo lui, è que l’eva ye derri.

Fleur de Février, va mal au pommier.
Fleu de fuvri, va mô u poumi.

L’hiver n’est jamais terminé, que lune rousse ne soit passée.
L’eva ne jamais assui, que luna roucha ne chaye pachô.